Bourse de commerce Miriam Cahn / Luc Tuymans / Antonio Oba
Culture

Miriam Cahn / Luc Tuymans / Antonio Oba


Où et quand ?

Bourse de commerce
2 Rue de Viarmes, 75001 Paris, France
Aujourd'hui de 11h à 19h

À propos

- Miriam Cahn Les apparitions spectrales des figures peintes et dessinées par Miriam Cahn sont nimbées de couleurs acides ou révélées sur le fond brut de la feuille de papier - directement clouée aux cimaises - par un épais trait de pigments noirs, appliqué au doigt. Leur fugacité relève d’une réflexion sur la mémoire et le temps ; leur inspiration est liée à l’engagement politique et féministe de l’artiste, entre sensualité organique, stylisation, expressionnisme et objectivité crue : corps nus, corps matriarches, puissants, sexués, guerriers, frontalité des postures, absence du regard… L’œuvre de Miriam Cahn, fondée sur la représentation des corps, s’attache plus précisément aux conditions d’apparition de l’image : son surgissement, son trouble, sa disparition. Un mirage dans un paysage évanescent, le saisissement mystérieux d’une silhouette, le halo mouvant d’un visage. - Luc Tuymans Les cinq peintures de Luc Tuymans présentées en Galerie 6 permettent de relire dans une perspective culturelle européenne nombre de traits fondamentaux de son oeuvre, la guerre, et plus particulièrement la Seconde Guerre mondiale, la banalité du mal, la combinaison baroque de la tragédie et de la farce, l’ambiguïté de la réalité et de ses images. Luc Tuymans est né en 1958 à Mortsel, en Belgique. Il vit et travaille à Anvers. Considéré comme l’un des peintres les plus influents de la scène artistique internationale, Luc Tuymans s’est consacré à la peinture figurative depuis le milieu des années 1980 et a contribué, tout au long de sa carrière, à la renaissance de ce médium dans l’art contemporain. - Antonio Oba Un ensemble de sept œuvres de l’artiste brésilien Antonio Oba est présenté pour la première fois par la Collection Pinault. La pratique syncrétique d’Antonio Oba s’imprègne de l’univers religieux et mystique brésilien : bercé par ces croyances, il explore cette construction identitaire. Il adopte différents vocabulaires artistiques, comme en témoignent ses ambitieuses compositions peintes, à l'iconographie complexe, énigmatique, aux accents symbolistes, empruntant à l’histoire de la peinture. Antonio Oba utilise aussi son corps, pressé contre le papier, apposant directement son empreinte, souffrante, comme écorchée, mais aussi érotisée, sur ses dessins.

À proximité