Les musées insolites à Paris pour se cultiver en mode WTF

25 avril 2019
5 min read

On le sait bien, les Parisiens ont la culture dans la peau. Une petite [expo] par-ci, un musée d’art par-là, et on se sent tout de suite beaucoup plus intelligent. Chez Toot Sweet on a voulu mettre un peu plus de fun dans les sorties culturelles du dimanche pour sortir du cliché Parisien-écolo-bobo-arty.

Voici 7 musées insolites dont tu te souviendras longtemps, qui n’ont rien à envier à la Joconde.

Déjà, ce musée insolite a investi les lieux de l’Hôtel de Police de Paris. La marelle-chaussée te met dès le début dans le bain, pas de bêtises ! Avec ses 2000 pièces, le musée retrace quatre siècles d’histoire de la police, du XVIIème siècle à nos jours. Crimes, guerres, régicides, grandes affaires d’Etat, tout ce que tu as voulu savoir sur les coulisses de la police et de ses enquêtes t’est enfin révélé. Une visite qui va remettre un peu de piment dans tes parties Cluedo.

Les scientifiques sont formels là-dessus. La pénurie de chocolat approche, et d’ici quelques années, les tablettes de chocolat brillantes et fourrées au caramel ne seront plus qu’un joli souvenir. Heureusement, Choco Story a immortalisé dans son surprenant musée l’histoire du chocolat. De la fève de cacao au chocolat  Dulcey, en passant par les Incas et son importation dans notre bonne vieille capitale, ce musée insolite met un coup de projecteur sur ce qui fait que le chocolat est devenu un élément incontournable de notre alimentation. C’est beau, c’est bon, et tu deviendras un expert en la matière.

Il paraîtrait qu’un jour quelqu’un a dit “Que la lumière soit !”, et la lumière fût. Au Musée des Éclairages Anciens, on met surtout en lumière toutes sortes de lampes, de vrais objets de collections qui en surprendront plus d’un. L’idée lumineuse vient de Monsieur Ara, restaurateur de lampes anciennes qui te fera découvrir son incroyable collection dans son atelier. Avec des spécimens datant parfois du XVIIème siècle, tu constateras que ces lampes n’ont pas si mal vieilli. C’est également dans ce musée insolite que ça se passe pour réparer la vieille lampe de chevet de ta grand-mère.

toot sweet paris

On t’apprendra peut-être quelque chose, mais Spotify n’a pas toujours existé. Si si, bien triste réalité que celle-là. Avant ça, heureusement, le génie humain a su inventer les plus belles machines à musique qu’on ait vu : les phonographes. Des passionnés de son et de musique se sont rassemblés pour créer ce musée insolite qui donne le “la” à l’histoire de la musique depuis 1857. Un petit paradis pour les amateurs de 45 tours et les mélomanes en mal de crépitements de vinyles. Le Phonomuseum remet les sons d’antan au goût du jour et t’embarque dans un passé musical pas si lointain que ça.  

toot sweet paris

Si une boisson mérite bien son musée insolite à Paris, c’est bien le vin ! C’est bien connu, le Parisien a un fin palais et est un féru d’oenologie. Bonne nouvelle donc, le Musée du Vin accueille connaisseur et débutant pour une visite originale autour du vin et de la vigne. Rendant hommage à tous les créateurs de grands vins et exposant plus de 2000 pièces dans une collection unique au monde, sommeliers et oenologues te guideront tout au long de ta visite pour que le vin ne soit plus un mystère pour toi. Un moyen de faire (enfin) une croix sur ta Villageoise et ta bouteille de Beaujolais.

De ton parfum Dior à ton sac Chanel, en passant par les petits pots pour bébé et ta bouteille de Volvic, la contrefaçon est partout. Oui, ça fait peur. Heureusement, le Musée de la Contrefaçon va t’éviter de te faire avoir comme un bleu. Atypique et confidentiel, ce musée insolite dispose d’une des plus grandes collections de contrefaçons, et propose un parcours ludique pour apprendre à distinguer le vrai du faux dans notre consommation.

toot sweet paris

A part des pigeons et quelques rats, il est assez difficile pour le Parisien de voir un animal sauvage dans la capitale. Le Musée de la Chasse et de la Nature a remédié à ce problème en proposant une collection aux oeuvres multiples pour mieux appréhender le monde sauvage. Tapisseries, tableaux, sculptures, céramiques, mais aussi animaux empaillés, tout y est pour s’échapper le temps d’une visite insolite dans des contrées lointaines où seul l’animal règne. Tu y ressortiras peut-être avec un petit accent campagnard que les Parisiens trouvent si craquant (ou pas).

Hits: 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *