Sortir à Paris 20: nos meilleures adresses pour le meilleur arrondissement

27 juillet 2020
11 min read
où sortir à Paris 20 bonnes adresses
© Site officiel de l’Office du Tourisme et des Congrès

Il se pourrait que dans l’équipe Toot Sweet il y ait quelques vingtièmards chevronnés et passionnés par leur arrondissement. Sortir à Paris 20, c’est effleurer une douceur de vivre où la bohème du bobo prime encore sur la bourgeoisie; sortir à Paris 20, c’est expérimenter un Paris aux allures de villages juxtaposés, ce depuis les rues les plus anciennes aux quartiers populaires plus récents. Sortir à Paris 20, profiter de ses boulevards comme de ses ruelles, c’est explorer un fabuleux arrondissement où la vie de quartier supplante encore sur l’aseptisation clinquante due à la gentrification. Sortir à Paris 20, c’est aussi profiter des plus belles vues de Paris, juché quelque part dans les hauts de Ménilmontant. Battre ses savates le long des kilomètres de goudron de la rue des Pyrénées. Respirer l’air pollué des jardins du coin et autres Eden de l’immobilier parisien tel que le cimetière du Père Lachaise. Sortir à Paris 20 revient, en somme, à vivre pour toujours les prémices poétiques d’une belle histoire d’amour. Et ça, c’est beau.

Passés nos élans mélancolico-poètes (quitte à se la jouer bobo en quête de tranquillité, pourquoi ne pas opter pour l’un des plus beaux villages d’Île-de-France afin de se ressourcer ?), venons-en (enfin) au fait: que tu connaisses déjà bien le 20e arrondissement de Paris ou cherches à sortir à Paris 20 afin de le découvrir, nous t’avons concocté une liste non-exhaustive des meilleures adresses. Un peu de cliché parfois, des spots plus confidentiels aussi, pour un mélange de lieux tous aussi différents qu’incontournables pour sortir à Paris 20.

Pour cerner tout l’esprit et le charme d’un arrondissement, il faut fatalement arpenter ses divers quartiers à pieds pour bien prendre le temps de s’en imprégner. D’autant plus que sortir à Paris 20, c’est (re)découvrir une multitude de villages à la topographie et à l’histoire complètement différentes.

panorama belvédère de belleville
© Mon Coeur Belleville

S’il y a bien une promenade incontournable dans le 20eme arrondissement de Paris, c’est bien celle qui se finit par la vue imprenable du Belvédère du parc de Belleville. Qu’on y accède par la rue de Ménilmontant, au tout début de la tortueuse rue des Cascades notamment rendue célèbre grâce à un certain Yann Tiersen, ou que l’on préfère passer par la station de métro Couronnes afin de grimper tout le parc pour atteindre son sommet, la balade en vaut la chandelle. Entre HLM et petites rues pavées, préparez-vous à une excursion digne d’un patchwork architectural et historique. Une fois arrivé à destination, ne reste plus qu’à profiter du panorama unique s’offrant à nos mirettes émerveillées: une vision haute perchée de Paris qui n’a strictement rien à envier à celle du Sacré-Cœur. Au moment du coucher de soleil, les parisiens les plus avertis se donnent rendez-vous sous les alcôves du Belvédère, parées de fresques street art à demi-abandonnées aux ravages du temps. Les plus malins arriveront un tantinet plus tôt afin de trouver une place de libre sur la charmante terrasse du Mon Coeur Belleville.

Belvédère de Belleville, 27 rue Piat 

où sortir à Paris 20 bonnes adresses
© Pierre Vital-Durand

Avant de quitter les abords du parc de Belleville, passage obligé par l’imposante église Notre-Dame-de-la-Croix de Ménilmontant, longue de presque 100m. C’est par ailleurs le troisième plus grand édifice religieux de Paris, juste derrière notre bonne vieille Notre-Dame et Saint-Eustache aux Halles. Vieille d’à peine 150 ans, l’église n’en est pas moins un petit bijou d’architecture néo-romane et néo-gothique qui détonne avec les barres d’immeubles modernes alentours. Un voyage express dans le temps qu’on a plaisir à prolonger au détour d’un petit café en terrasse ou directement au pied de la dite église, cheminée d’un (très) large escalier de pierres. 

Eglise Notre-Dame-de-la-Croix de Ménilmontant, 3 place de Ménilmontant

Connu et reconnu, le village Charonne est un quartier du 20eme arrondissement de Paris à l’est du cimetière du Père Lachaise. Plus que l’intégralité de l’ancienne municipalité de Charonne, qui va tout de même de la Porte de Bagnolet jusqu’à la Porte de Vincennes, c’est la rue des Vignoles qui attire les badauds en quête d’une belle promenade. Sortir à Paris 20 sans passer par cette rue relève de l’ineptie tant le coin est atypique: une petite quinzaine d’impasses, sentiers et autres voies pavées y passent, donnant aux lieux un air de micro-village dans la ville. Si d’autres petits havres de paix bucoliques parent ci-et-là le 20e arrondissement de Paris (du côté du métro Jourdain ou de la Porte des Lilas, notamment), le village Charonne est sans conteste le plus charmant de tous. Petite anecdote marrante: deux des nombreuses voies croisant la rue des Vignoles se nomment respectivement l’impasse Satan et le passage Dieu. De quoi partir dans des réflexions métaphysiques à l’ombre des maisonnettes végétalisées à outrance du quartier !

Les balades c’est bien sympa, mais ça creuse sec. Le temps est venu de passer en revue trois-quatre bonnes adresses pour se désaltérer et casser la croûte, qu’importe le type de faim ou l’occasion ! Sortir à Paris 20 c’est bien joli, mais faudrait-il encore tester quelques tables de l’arrondissement pour vraiment s’en faire un avis .

Non loin du métro Gambetta, un bar de quartier au look à la fois négligé et chic, typiquement parisien à bien y regarder: Les Chaises. L’endroit porte son nom en raison de leur mobilier dépareillé: chaises et tables de toutes formes, couleurs ou même matériaux s’y côtoient. Outre l’aspect assez arty des lieux, on y sert des boissons à petits prix (mention spéciale pour leur choix de bières, assez restreint mais en partie local) et des pizzas maison à se damner. Vous voyez les pizzas italiennes, toutes fines et sobrement recouvertes d’ingrédients frais et de qualité ? Ajoutez le fait que la cuisine partiellement ouverte sur le bar laisse se dégager le fumet de la pâte cuisant dans le four, et vous êtes aux Chaises. Oui, c’est en quelque sorte la définition du paradis.

Refait à neuf il y a deux ans, l’institution du kebab made in 20eme arrondissement parisien est autant un plaisir pour les yeux que pour le ventre. Il fut un temps où le restaurant n’était pas plus sexy qu’un lambda grec de quartier, mais les gosiers avisés ont su reconnaître la qualité des sandwiches et plats servis Chez les Deux Amis. Maintenant les travaux déco réalisés, l’endroit ressemble davantage à un restaurant kurde typique qu’à un comptoir à dürüm comme on pourrait se le figurer: pierres blanches et briques aux murs, poutres en bois apparentes, petite terrasse avec vue du haut de la rue de Ménilmontant… Sans compter sur la communicative sympathie des gérants, toujours le sourire aux lèvres et la blague facile, ce même si vous avez la tête de quelqu’un tout droit sorti d’une soirée mouvementée à la Bellevilloise. Côté menu, mention spéciale pour leurs feuilles de vigne: une tuerie, tout simplement.

Bon, on le reconnaît volontiers, on vous vend davantage ici le quartier de Gambetta-Ménilmontant que l’intégralité du 20eme arrondissement: mais quelles adresses, vraiment ! La Terra Madre est une table italienne un peu plus bas de Chez les Deux Amis, toujours rue de Ménilmontant. A la fois restaurant, épicerie et cave à vins, cette adresse ravira tous les budgets et toutes les faims tant leurs formules sont peu onéreuses et la carte variée. Comptez 15€ pour entrée/plat ou plat/dessert et 4€ de plus pour la triplette. Vous voulez un aperçu de la petite tuerie culinaire ? Entrecôtes sauce à la truffe, mille-feuilles d’aubergine, gnocchis au safran, panna cotta sans gluten, pecorino pimenté… Sans parler de leurs pizzas (mention spéciale pour celle à la burrata). On n’embraiera même pas sur leur carte des vins, ce serait de l’indécence pure et dure: du coup, on te laisse imaginer.

Le 20eme arrondissement parisien connaît également son lot de bars festifs et autres lieux nocturnes où il fait bon trinquer, danser, échanger. La bonne grosse party vibe couplée à la convivialité constitutive du quartier donne aux soirées de cet arrondissement une ambiance unique, entre la guinguette de vacances géante et le côté tendance insufflé par les crews parisiens y mixant, notamment. Alors sortir à Paris 20, sommet du cool ou bien ?

En plus d’être un hôtel-restaurant des plus hypes, le Mama Shelter de la rue de Bagnolet s’auréole d’un rooftop aux airs de paillotte romantique. Combinaison un peu étrange dit ainsi, mais aucun autre terme ne nous vient à l’esprit: il faut le voir pour le comprendre. Sur place, de grands canapés moelleux, un babyfoot, des DJsets réguliers, une carte de cocktails des plus stylées. Tous les ingrédients pour un rooftop parisien de qualité, en somme, avec en note de tête une ambiance décontractée et en note de cœur la vue, à couper le souffle. Les vingtièmards avisés le savent, sortir à Paris 20 sans avoir essayé le rooftop du Mama Shelter Paris East revient à vivre l’expérience qu’à moitié.

où sortir à paris 20 boîte de nuit
© Julien Lassort

Le Gambetta Club fait tranquillement son trou parmi les bars-boîtes de nuit bankable de Paris, ce même si l’établissement existe depuis un bon bout de temps déjà. Lieu hybride proposant majoritairement des soirées aux variantes électro (le spectre est large, très large), le Gambetta met à disposition pour l’été 2020 leur petite cour bien planquée: before BBQ et pintes fraîches, vous avez saisi l’idée. Situé au pied du Mama Shelter, c’est le spot parfait pour continuer sa soirée sur une note sinon plus loufoque, tout du moins plus survoltée. Les oiseaux de nuit les plus chevronnés ne peuvent que conseiller cette bonne adresse pour sortir à Paris 20, à condition de bien checker leur programmation parfois lunaire (c’est ça qu’on aime !) mais toujours cool.

maroquinerie bellevilloise
Vue du hall aux Oliviers de la Bellevilloise

Qu’on se le dise, La Bellevilloise et la Maroquinerie c’est deux salles, deux ambiances. Deux gérances aussi, quoique directement voisines. On ira plus à la Maroquinerie pour se faire un bon gros concert rock des familles (pop, folk, heavy metal, hardrock…); la Bellevilloise, quant à elle, séduira les âmes désireuses de sortir à Paris 20 pour se faire un petit live électro, cumbia ou hip-hop… et y continuer de danser toute la nuit avec quelques uns des collectifs parisiens les plus pointus du moment. En raison de la crise sanitaire, les deux salles sont fermées jusqu’à septembre (même la terrasse de la Bellevilloise) mais gardez bien dans un coin de votre tête ces superbes adresses quand des jours meilleurs arriveront: plus que pour satisfaire notre envie de sortir à Paris 20, tout passage dans la capitale ne peut être de qualité sans avoir tâté le parquet de ces salles de concert cultes.

La Bellevilloise, 19-21 rue Boyer; La Maroquinerie, 23 rue Boyer

Alors, ce petit tour d’horizon du 20eme arrondissement de Paris t’a donné envie ? Si beaucoup de bonnes adresses sont davantage situées dans les hauts de Ménilmontant que dans le sud de cet arrondissement, un milliard d’autres spots canons illustrent l’idée selon laquelle sortir à Paris 20 a vraiment du bon. Le cimetière du Père Lachaise, les petites rues de la station Alexandre Dumas, la descente complète de la rue des Pyrénées… On ne se lasse pas de sortir à Paris 20 et y ressortir encore tant l’atmosphère y est globalement décontractée, à mi-chemin entre le 11eme arrondissement de plus en plus gentrifié et la Porte des Lilas à l’esprit populaire quasi-intact.

Hits: 59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *